Venise n’est pas en Italie

On n’est pas sérieux quand on a 17 ans… et à 15 ans encore moins ! On ressent tout puissance 100 ou 1000, et quand on tombe amoureux, c’est à la fois un délice et un supplice… venise nest pas en Italie Venise nest pas en ItalieSurtout si la fille qu’on aime est belle, musicienne et fille de chef d’orchestre, et que votre famille à vous est… disons… un peu spéciale.

Sur ce thème original, Ivan Calbérac a écrit un roman autobiographique dont est tiré cette pièce, qui triomphe, à juste titre, au festival d’Avignon (au Théâtre des Béliers).

Le jeune Emile est un vrai romantique, prêt à tout pour un sourire de sa belle, prêt surtout à affronter le ridicule dont on a tant peur à cet âge…  On a du mal à se dire qu’il s’agit bien d’un “seul en scène” tant Thomas Solivérès est virtuose dans l’art de passer d’un rôle à l’autre, sans même avoir besoin de changer de costume. Le spectateur est entraîné dans ce road-trip familial palpitant, pas besoin de décors non plus pour voir les paysages traversés, pour imaginer le cadre de cette comédie romantique où l’humour le dispute à l’émotion.

Qu’on ait 15 ou 75 ans, on ne pourra qu’être charmé par cette pièce qui va partir en tournée de janvier à mars 2018 et sera peut-être redonnée à Paris au théâtre des Béliers parisiens. Alors ne ratez pas le passage de la caravane de l’Amour !

Autres articles à lire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Why ask?