Rendez-vous discret au bar The Art Room

Votre mission, si toutefois vous l’acceptez : vous viserez le créneau 19h/21h, vous enfilerez un imperméable et des lunettes noires, vous longerez les murs depuis le métro Étienne-Marcel ou Réaumur-Sébastopol et vous pousserez hardiment la porte du 13 rue Tiquetonne.

Là, pendant que vos yeux s’habitueront peu à peu à l’obscurité, vous demanderez à vous installer sur la petite mezzanine qui devrait être encore inoccupée à cette heure-là. Vous prendrez possession du carré de fauteuils en damassé de soie bleue et or contrastant avec les murs laqués de noir en attendant qu’elle vous rejoigne, tout aussi discrètement.

photo8 1024x768 Rendez vous discret au bar The Art RoomDans votre alcôve, vous pourrez alors consulter la carte des messages secrets, dont la clé de cryptage est la « mixologie » : choisira-t-elle le « Théorème de la convoitise » (vodka, framboise, citron vert) ou « L’officine de petite vertu » (whisky ambré, liqueur d’orange, speculoos, mousse de lait, pain d’épices, fleur de sel) ?

Pour vous, évitez s’il vous plaît la « Névrose urbaine » (Gin, curaço bleu, gingembre frais, gingembre confit, billes aux fruits de la passion, citron vert) même si la recette est très alléchante, si vous ne voulez pas la faire fuir… La « Stratégie for Close » (Tequila infusé de piments verts, coriandre, concombre, citron vert, sirop d’agave au gingembre) est sans doute efficace mais annonce un peu trop la couleur !

Non, nous vous conseillons plutôt la « Quintessence clandestine », ou éventuellement le « Sérum énigmatique » (que nous vous laissons découvrir), pour garder votre part de mystère…

Mais une bonne option pour un rapprochement reste « L’indécente alchimie à partager » (liqueur de cerise, vodka à la rose de Damas et aux baies rouges, liqueur d’orange douce et amère flambée).

Art Room Press MD 17 200x300 Rendez vous discret au bar The Art RoomVous pourrez bien sûr rester dans cet écrin à l’abri des regards, ou bien aller explorer les lieux… En empruntant les escaliers vous découvrirez au sous-sol le deuxième bar noir mat, un espace voûté dont l’un des murs est recouvert d’une mosaïque de cristal.

Artroom3HD 300x200 Rendez vous discret au bar The Art RoomLe bar organise également des projections de vidéos (numérique, art contemporain, mode, danse), ce qui pourrait être un argument non négligeable pour y attirer une belle artiste en herbe…

The Art Room, 13 rue Tiquetonne 75002 Paris. Tel: 01 42 33 04 86

Ouvert de 19h à 2h00, en semaine et jusqu’à 5h00 le week-end. Cocktails de 12 à 18 euros.

Attention : le bar se remplit vite et l’atmosphère, passé 22h, peut y être assez différente…

Autres articles à lire :

4 thoughts on “Rendez-vous discret au bar The Art Room

  1. J’adore votre site, et surtout le fait que les articles sont trés bien écrits et donnent vraiment envie…comme celui ci dedié au The Art Room. Tant que j’etais pressée et hyper excitée à l’idée d’y aller! J’ai appelé deux fois avant d’y aller – je voulais m’assurer qu’il n’y avait pas de privatisations en cours… – et je suis tombé sur un des ‘boss’ du lieu, Cyrile: rien à dire, plus que adorable!
    Mais passons au bar: la déco est absolumment ravissante, tout est extrememant beau et bien mis en valeur, mais…c’est bien la seule chose que j’ai aimé!
    Le bar est minuscule à l’étage, legerement plus grand au sous sol – où ça sentait un peu trop l’humidité…désagreablissime! – , la selection musicale limite derangeante – de gustibus! – et…le barman nous a completement oublié alors qu’il a vait pas du tout la grande foule à servir!
    Ils sont comment les cocktails aux noms envoutantes qu’y sont proposés? je ne sais pas, je suis partie avant de commander quoi que ce soit…
    Alors la chose que je vais retenir avec plus de plaisir de The Art Room c’est…cet article!!!

  2. Ah, quel dommage ! Comme quoi, d’un jour à l’autre on peut avoir des expériences très différentes… à quelle heure y êtes-vous allés ?

  3. Il
    Il devait etre entre 19 et 19.30, et j’y suis resté plus d’une demi-heure, en explorant les lieux et …en attendant le barman que, quand nous a vu sortir, a ecarquillé les yeux et sorti un timide “olala…je vous avait completement oublié…” Vive la sincerité, au moins! Mais vous….continuez à écrire si bien comme vous le faites … j’adore!!
    Tiens…j’aurais même deux ou trois adresses qui pourraient bien vous interesser… on m’appele ‘la denicheuse’…

    • Au moins vous avez été tranquille… et si vous étiez cachés sur la mezzanine, on comprend qu’il ne vous ait pas vus !
      Nous sommes bien sûr preneurs de toutes vos bonnes adresses, chère dénicheuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Why ask?