Notre histoire d’amour avec le Maroc

Autant l’avouer tout de suite, nous avons depuis peu une histoire d’amour avec le Maroc. Pourtant, nous avons beaucoup voyagé et mis un point d’honneur à explorer à chaque fois de nouveaux continents, de nouvelles cultures, à ne pas retourner sur nos pas… La fidélité, en matière de voyage, nous paraissait une paresse et un manque de curiosité.

Et puis il y a eu le Maroc. Oh, ce n’était pas la première fois, nous y avions déjà fait un périple en…  (non, je ne dis plus les dates, après ça donne l’impression qu’on est des vieux schnocks, certains vont se dire « tiens, j’avais trois ans ! »).

Nous avions même séjourné à Marrakech pour un grand week-end il y a deux ans, ce qui est extrêmement facile étant donné les vols à petit prix pour le Maroc qu’on trouve aujourd’hui. Bon, ça ne compte pas, c’était un grand week-end. Et puis c’était Marrakech, et on avait envie de découvrir le Sud.

Alors on y est retournés à Pâques. Vol direct Paris / Ouarzazate, on a été directement projetés, sans transition, dans un décor de cinéma : c’est le far West, le grand Canyon, et d’ailleurs c’est là que sont tournés la plupart des westerns… On a attrapé les clés d’une voiture de location et on a filé dans la vallée du Dadès, objectif : Merzouga, le désert…marocromantique 1024x768 Notre histoire d’amour avec le MarocEt puis, c’était si beau, on ne pouvait pas passer sans s’arrêter comme ça devant les villages de pisé aux couleurs ocre, les kasbahs aux allures de châteaux forts de notre imagination d’enfant, les oasis… on a flâné, parce qu’on est contre le stakhanovisme en voyage, on a pris le temps de regarder la vie quotidienne, de profiter de la douceur d’avril quand les roses de Damas sont en fleurs dans la vallée des roses…

kasbah Notre histoire d’amour avec le Maroc

Mais on n’a pas réussi à aller jusqu’au désert. Voilà pourquoi, l’été et ses chaleurs caniculaires passées (50° quand même, pour ceux qui seraient tentés), on est repartis.

C’est la première fois que ça nous arrive. Retourner sur nos pas, à quelques mois d’intervalle, retrouver ses repères, se sentir presque comme chez soi, c’est une sensation inédite, mais finalement… très agréable ! L’Equateur attendra, Bali aussi, c’est pas tout de suite qu’on ira en Afrique du sud, parce que dans ce coin, à 2139 kilomètres de chez nous, sans décalage horaire, eh bien, on a tout simplement trouvé….valleeroses Notre histoire d’amour avec le Maroc …le Paradis !                                                            Lire la suite : La vallée du Drâa

Autres articles à lire :

2 thoughts on “Notre histoire d’amour avec le Maroc

  1. Merci pour cet article, j’ai eu moi aussi eu l’occasion d’aller là bas et c’était vraiment un bon moment.
    Voir les souks, la diversité des couleurs et les marchés a été vraiment cool.
    50° wow heureusement que c’était pas humide! (le temps est assez sec là bas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Why ask?