La table du Boisniard

« La valeur n’attend pas le nombre des années »… Ce vers de Corneille s’applique parfaitement au chef Valentin Morice, 23 ans, qui propose, à la Table de Boisniard (3 fourchettes au Guide Michelin), une carte à la fois inventive et maîtrisée.

restaurant table boisniard La table du Boisniard

plat table boisniard 300x225 La table du Boisniard
Nous avons été bluffés par le « maïs dans tous ses états », qui joue sur les textures et saveurs pour faire redécouvrir cette céréale peu utilisée chez nous en dehors des entrées.
L’association maquereau-cerises, surprenante et délicieuse, fut une également belle découverte.

plat 2 table boisniard La table du Boisniard
La tempura de langoustine délicate et fondante, le pigeon parfaitement cuit resteront aussi dans nos mémoires gustatives. Les desserts sont aussi beaux que bons, telle cette île flottante revisitée, véritable paysage poétique qu’on voudrait admirer pendant des heures – si on n’était pas trop tentés de le dévorer.
Nous nous en sommes remis au sommelier pour l’accord des vins au verre avec les plats, sans le regretter.

Un restaurant de niveau gastronomique bien loin des tarifs pratiqués à Paris pour cette qualité !

Mais La Table du Boisniard n’est pas le seul atout du domaine qui recèle encore des surprises pour un week-end romantique en Vendée

Autres articles à lire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Why ask?