La drague de rue peut-elle être romantique ?

A force de lire des articles sur le « harcèlement de rue » – sans aucunement remettre en cause la légitimité des plaintes – je me disais que le risque était grand tout de même de décourager les “bonnes” initiatives de drague de rue… déjà qu’avec les rencontres sur Internet cette dernière a du plomb dans l’aile…drague 300x300 La drague de rue peut elle être romantique ?

Je me suis donc dit qu’il fallait essayer de montrer des exemples d’approches sur le macadam faites avec subtilité et “respect” (même si ce terme est un peu galvaudé), et avec humour surtout. Donner des exemples de compliments qui nous flattent (parce que si, si! ça nous flatte, il faut le dire, d’ailleurs les jours où on n’en a pas on se demande si on n’a pas mauvaise mine ou si ce jean boyfriend était vraiment une bonne idée…).

Je suis sûre que chacune de nous se souvient d’au moins un cas où elle s’est fait draguer dans la rue et où l’hommage lui a paru plaisant, même s’il n’a pas été suivi forcément d’une vraie rencontre.

Pour ma part (même si mon cœur est déjà pris, je parle dans l’absolu hein ;)) j’aurais tendance à être indulgente pour les hommes un peu timides, ceux qui disent “je vous jure, je ne fais jamais ça d’habitude” et pour lesquels ça ne sonne pas faux. Ceux qui semblent lutter longtemps contre leurs inhibitions avant de faire le premier pas, sont tous rouges et balbutiants, jettent un mot (ou un papier, voir plus loin) sans paraître avoir de réel espoir que cela débouche sur quelque chose…

 J’aime aussi les compliments gratuits, à la volée, dans un couloir de métro : “vous êtes charmante”, “très jolie robe”, “beau sourire”, auxquels ont peut répondre “merci” en passant, sans crainte d’être poursuivie ensuite !

Aussi je donne ce conseil aux garçons que cette polémique n’a pas découragé d’aborder des femmes dans la rue : je pense que le mieux est de se jeter à l’eau, de ne pas chercher une formule trop compliquée (qui paraîtrait trop rodée, ou ferait trop « truc qui marche à tous les coups » du style « ton père est un voleur », etc.) mais d’être sincère, et de faire simple, de dire par exemple : “vous me plaisez, j’aimerais vous revoir, je sais que mes chances sont très minces… mais au cas où…” et de laisser un numéro ou mieux, une adresse mail. En effet, une adresse mail engage moins qu’un numéro de téléphone, qui peut effectivement déboucher sur du harcèlement. Vous la lui laissez donc sur un petit papier (ou sur votre carte de visite), le tout prend deux minutes, et après… c’est la loterie ! Elle vous recontactera dans moins de 10% des cas sans doute mais… qui ne tente rien n’a rien ! Et si elle le fait, vous aurez l’impression d’avoir gagné au loto!

Attention, tout ne sera pas gagné pour autant… il faudra passer ensuite le cap du premier rendez-vous… mais c’est une autre histoire ! (on y reviendra…).

Et vous, les filles (ou les femmes), quels sont vos avis sur la question ? Vos expériences ?

 Et vous, les hommes, êtes-vous découragés d’avance, ou bien avez-vous déjà osé, avec succès, aborder une fille dans la rue ?

Avec vos témoignages, nous pourrons étoffer cet article !

Autres articles à lire :

7 thoughts on “La drague de rue peut-elle être romantique ?

  1. Ce qui marche bien aussi, c’est, si elle est en train de lire (dans le métro par exemple), d’engager la conversation sur le livre (partager ses impressions si on l’a lu, demander si c’est bien sinon…). Une fois, j’ai même proposé à une jeune femme d’échanger nos livres, et elle a accepté ! C’était le début d’une complicité…

  2. Moi, je me suis déjà fait aborder par une fille dans le métro… Son approche a été “Bonjour, excusez-moi mais… C’est quoi votre parfum ?”
    Pressez et pas du tout dans un mode de drague, je n’ai percuté qu’une fois les portes du métro fermées ce que je venais de rater…
    J’ai pris le métro plusieurs jours de suite à la même heure dès le lendemain, espérant la recroiser… En vain.
    La drague de rue oui, mais avec originalité et tact s’il vous plait ! :-)

  3. J’avais un copain qui avait un truc infaillible : comme il dessinait très bien il faisait discrètement le croquis de la demoiselle, puis se levait pour lui offrir… bien sûr dédicacé, avec son numéro de téléphone !

  4. moi ça m’est arrivé rarement d’être approchée avec une accroche élégante, en général ça commence par un truc assez “propre” (beau yeux, beau sourire, vous êtes superbe) et ça finit en tout de suite plus vulgaire. Bon de toute manière mon coeur est pris donc bon… ;-)

  5. Bonjour,

    Pour ma part, je suis un adepte de la “drague de rue” car je trouve que c’est un des seuls moments où une fille jolie peut être approchée (beaucoup plus que dans un bar ou en boîte). La fille est souvent seule et des fois ne fait que se balader dans Paris ou traîner dans des boutiques sur des grands axes commerciaux.

    La plupart de mes copines ont été rencontrées en rue, et il “suffit” de ne pas passer pour un mec lourd ou vulgaire pour déjà se démarquer.
    Je ne fais que très peu de compliments (entendus 10 fois par jour et qui ne font plus trop d’effet), mais je leur fait remarquer qu’un détail m’a intrigué. Et je pose 2-3 questions pour ensuite proposer de se revoir une autre fois si la fille semble pressée, ou un café si la fille semble avoir du temps libre.
    Si la fille refuse, je n’insiste pas. Même en cas de refus la fille me dit toujours que c’est très gentil de ma part ou “adorable”, et je la vois repartir souvent avec un petit sourire.
    Ce sont toujours de belles expériences et de belles rencontres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Why ask?