Seuls en Seine

“Heaven I’m in heaven, And my heart beats So that I can hardly speak

And I seem to find The happiness I seek”

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

L’un des plus grands poncifs romantiques à Paris est sans doute la croisière sur la Seine. Embarquer comme pour un voyage,  regarder les monuments défiler, changer de point de vue (Notre-Dame en contre- plongée, étonnant !), admirer l’enfilade des ponts…

pontdesarts 1024x682 Seuls en SeineLe problème est que les croisières proposées sont souvent tout sauf romantiques : les différentes sortes de bateaux-mouches, on le sait, sont des usines à touristes où l’on se fait parquer, hurler dans les oreilles par des hauts-parleurs en 36 langues, trimbalés puis décharger pour faire place le plus vite possible à la prochaine fournée…

Nous étions à la recherche d’une alternative plus adaptée pour les amoureux, lorsque nous avons entendu parler de la nouvelle société GreenRiver. Il n’en fallait pas plus pour nous donner envie de tester ce concept et le jeune patron, Evrard de La Hamayde, nous en a donné l’opportunité par un beau un soir de juin.

evrard 300x168 Seuls en SeineLe bateau nous attendait, amarré à une péniche à Ivry-sur-Seine. Un bateau rien que pour nous ! Le vrai luxe, aujourd’hui, c’est bien de réussir à être seuls, surtout pour des amoureux. L’embarcation est assez grande, très confortable avec ses fauteuils de cuir blanc et bleu, sa petite table, et le pilote, suffisamment loin pour ne pas entendre les mots doux et autres déclarations…

bateau1 1024x525 Seuls en SeineCar cette croisière est proposée notamment pour les demandes en mariage, formidable idée mais nous aurions envie d’ajouter « Pourquoi seulement les demandes en mariage ?  Pourquoi pas l’anniversaire de la première rencontre, ou, encore plus fort, sans occasion particulière, simplement pour le plaisir de la surprendre et de lui en mettre plein les yeux ? ».

En effet, le  « paysage » qui défile est grandiose, et l’on a beau avoir l’impression de le connaître, glisser ainsi sur le fleuve donne le sentiment d’en être les Rois… C’est là qu’on se rappelle aussi des origines maritimes de la Seine, car les vagues nous secouent parfois un peu et quelques « embruns » peuvent nous décoiffer, ce qui accentue le côté « aventure » de la chose. Mais bien blottis dans le cockpit, on peut aussi se laisser bercer par le roulement des flots en écoutant Ella Fitzgerald et Louis Armstrong, une coupe de champagne à la main…

notredame 300x200 Seuls en SeineLes croisières peuvent se faire 7 jours sur 7, de tôt le matin à tard le soir. Si le créneau du coucher de soleil est bien sûr le plus demandé (avec arrivée devant la tour Eiffel au moment où celle-ci clignote), pour Evrard, le plus beau moment reste l’aube, quand la Seine est d’huile, que les bateaux-mouches sont au garage et que Paris s’éveille pour vous seuls… Une formule « petit déjeuner » est justement à l’étude, et comme nous l’avions déjà dit, rien de plus original que de prévoir un rendez-vous romantique à cette heure-là.

En cas de grosse pluie, la croisière peut être reportée, et si la saison dure de début avril à fin octobre, Evrard réfléchit à des croisières hivernales où les amoureux seraient équipés de peaux de mouton (et de bouteilles de vodka ?), brillante idée.

Déjà le retour au port, on tangue un peu sur le trottoir mais on rêve déjà de refaire un tour de manège…

GreenRiver, croisière « Demande en mariage »

Spécial bon plan : vous avez 15% de réduction sur toutes les balades en amoureux si vous dites que vous venez de notre part !

Autres articles à lire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Why ask?