Swing au Caveau de la Huchette

Nous voilà donc « de sortie » et prêts à franchir les frontières de notre quartier d’élection pour ce week-end romantique à Paris. Pas pour aller très loin à vrai dire : au mythique Caveau de la Huchette, dans le quartier latin. Premier club de Paris où l’on aurait joué du jazz, il a accueilli sous ses voûtes depuis 1946 les plus grands jazzmen : Lionel Hampton, Count Basie, Sidney Bechet… et même Henri Salvador, comme on le voit sur cette photo de Doisneau :caveauhuchette 260x300 Swing au Caveau de la Huchette

Un doute nous étreint cependant au moment de prendre notre entrée à 15 euros : dans notre trip touristique, ne sommes-nous pas en train de tomber dans un attrape-touriste justement ? Le lieu ne va-t-il pas sentir la naphtaline, être une pâle imitation de ce qu’il était dans les années 1950, une représentation factice pour photographes de tous les continents ?

Ce soir a lieu un concert de Jeff Hoffman et, dès que le musicien commence empoigne sa guitare, nous savons qu’il n’est pas là pour faire joli mais qu’il prend véritablement son pied à jouer devant nous ce soir. Il nous invite à profiter du fait que cette salle est l’une des dernières de Paris à permettre au public de danser sur de la musique live (et non « en conserve » comme il dit) : aussitôt, les couples bondissent sur la petite piste et virevoltent, enchaînant les figures de rock endiablé. Ce qui m’étonne le plus c’est que plusieurs d’entre eux sont très jeunes, la vingtaine, mais aussi que cette passion rassemble les générations : il y a même un couple d’octogénaires très motivé ! Nous assistons à un véritable spectacle, la joie des danseurs fait plaisir à voir, nous regardons les couples se former – les hommes viennent inviter les femmes, qui acceptent ou non, selon que leur compagnon est jaloux ou pas – et bientôt nous avons nos chouchous : non pas ceux qui maîtrisent à la perfection les différentes passes mais restent raides comme des piquets, mais plutôt ceux, au physique parfois ingrat (une femme « très bien en chair », un homme chauve et bedonnant) qui sont littéralement transfigurés par leur sens du rythme et la sensualité de la danse. Impossible pour nous de tenter quelques pas : au milieu de danseurs si chevronnés, et devant un public nombreux (penser à arriver un peu en avance si vous voulez vous assoir à une table ou sur les bancs autour de la piste !), nous ne pouvons surmonter notre timidité…

Mais j’ai soudain une idée, car les jambes nous chatouillent et la musique nous titille : depuis longtemps j’avais entendu parler d’un endroit où, l’été, les gens viennent danser la salsa ou le tango… le square Tino Rossi, au pied de l’Institut du Monde Arabe. Et si nous allions vérifier cela ?

Caveau de la Huchette, 5, rue de la Huchette 75005 Paris,Tél: 01.43.26.65.05. Métro St Michel ou Cité (Plan). Ouvert toute l’année tous les soirs sans réservation à partir de 21h30 (concert à partir de 22h15), jusqu’à 2h30 du dimanche au mercredi et jusqu’à l’aube du jeudi au samedi.

Lire la suite de notre week-end romantique à Paris : épisode 7 Salsa sur les quais

Revenir au début de notre Week-end romantique à Paris

Autres articles à lire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Why ask?