Moonshiner, un bar à la Boardwalk Empire

Cette année pour la Saint-Valentin nous avons inversé les rôles, c’est moi, Anna, qui ait préparé une petite surprise pour Julien. prohibition2 300x204 Moonshiner, un bar à la Boardwalk EmpireLe sachant amateur de whisky et fan de la très bonne série Boardwalk Empire, j’ai eu envie de l’emmener au Moonshiner, un bar près de Bastille promettant de nous faire voyager au temps de la prohibition.

Je lui avais au matin glissé un mot dans sa poche : « Ce soir mon chéri, sors le costume trois pièces et les chaussures vernies, je t’emmène boire un verre chez Nucky ». Après avoir enfilé une robe taille basse, un collier de breloques et mon chapeau cloche, je suis allé retrouver mon ganster d’un soir au métro Bréguet-Sabin.

Arrivés devant l’adresse indiquée nous tombons sur une petite pizzeria.

-        « Tu ne m’avais pas dit qu’on allait boire un verre ?

-        Si, je me suis peut-être trompé d’adresse. On va se renseigner à l’intérieur. »

 Nous rentrons alors dans le minuscule restaurant au décor rétro, façon Little Italy. Je fais mine d’interroger la serveuse qui me désigne une grosse porte type frigo industriel : « Le bar est derrière. » Julien semble intrigué, pari réussi. Après être passés de l’autre côté du miroir nous débouchons … dans une petite chambre froide, avec caisses de légumes et jambons au plafond ! Une deuxième porte et nous voilà enfin à destination. Avec une telle entrée en la matière, l’impression de bar clandestin est bien là.moonshiner bar 300x200 Moonshiner, un bar à la Boardwalk EmpireLa très belle décoration, soignée dans les moindres détails, achève de mettre dans l’ambiance : plafond bas en céramique comme à Chicago, papiers peints vintage, lampes Art Déco diffusant une lumière tamisée, petit fond musical jazzy… Avec un serveur au fort accent américain, nous sommes transportés dans un authentique speakeasy des années 20. Un véritable et distingué fumoir brave même les nouveaux interdits de notre époque : après l’alcool, le tabac. Les accros de la cigarette apprécieront.moonshiner menu 300x200 Moonshiner, un bar à la Boardwalk Empire

Question boissons, Julien n’est pas déçu avec la carte de 83 whiskys. Incapable de faire son choix il opte pour un trio de dégustation (26€). À la recherche de sensations moins fortes, je me tourne vers les cocktails mais la plupart sont des mélanges d’alcools purs, difficile de trouver un long drink, dommage. Je tente le Silvia Cosmo, un Cosmopolitan à la sauge. Le mélange rose pâle arrive dans une jolie coupe en verre gravé qu’on jurerait d’époque, quel soucis dans la reconstitution ! Ce n’est pas le meilleur cocktail que j’ai bu (trop d’acidité et pas assez de sucre) mais pour 7€ je reste indulgente.

Un bar élégant et original, à des prix vraiment raisonnables, c’est une belle découverte. Malheureusement l’adresse n’est plus très secrète : si vous voulez profiter d’une ambiance intimiste, nous vous conseillons d’arriver dès l’ouverture à 18h, la petite salle se remplit vite et les places assises sont alors chères.

Le Moonshiner, 5, rue Sedaine, 75011. Tous les jours de 18h à 2h

Autres articles à lire :

One thought on “Moonshiner, un bar à la Boardwalk Empire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Why ask?