Virée en vélib dans Paris désert

Après un petit déjeuner au soleil dans le petit jardin de l’hôtel, nous faisons une nouvelle tentative pour aller voir l’exposition Misia à Orsay, but initial de notre week-end romantique à Paris. Mais, erreur fatale, nous décidons d’enfourcher des vélib pour nous y rendre, or, il n’y a rien de plus agréable que de faire du vélib dans les rues désertes d’un dimanche matin d’août à Paris.

« Et si nous poussions jusqu’au Champ de Mars ? », et c’est parti pour une balade le nez au vent, pour des perspectives imprévues sur la dame de fer, puis, de fil en aiguille, pour une chevauchée fantastique sur les quais délivrés de voitures face au Grand Palais, aux péniches, sous les ponts… velo2 225x300 Virée en vélib dans Paris désert

Allez, encore un petit tour… le sentiment de liberté que donne le vélo est irrésistible, et la possibilité d’admirer les monuments tout en pédalant très pratique pour les touristes que nous sommes. Nous pourrions traverser toute la ville ainsi, si nous n’étions arrêtés par la fin de la zone réservée aux “circulations douces”, tout juste face… au musée d’Orsay auquel nous n’échapperons plus cette fois !orsay 300x225 Virée en vélib dans Paris désertLire la suite de notre week-end romantique à Paris :épisode 9 Une muse parisienne : Misia

Autres articles à lire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Why ask?